Brûlons la Sorcière !

Publié: 27 septembre 2008 dans Anciens billets
Tags:

Je veux – encore – profiter de cet espace que je m’attribue pour pousser un coup de gueule à l’encontre d’une frange de la race humaine que l’on se DOIT de combattre par tous les moyens ! Je veux souligner en quelques mots l’un des plus bas aspects de l’humanité, odieuse réminiscence préhistorique que l’on maudissait déjà au fond des cavernes et qu’à l’heure actuelle on n’a toujours pas su éradiquer comme un vilain virus.

 

En bref, je veux parler de la mère de famille aux petits soins, s’occupant de sa progéniture jusqu’à s’en faire détester, se cachant derrière les responsabilités maternelles pour justifier les bassesses les plus abjectes, les débordements les plus vils. Je m’explique.

 

J’ai vu, aujourd’hui même, de mes propres yeux et sans m’évanouir, une femme, normale de prime à bord, charmante même, frappée par la brusque découverte d’une vilaine tache sur le visage de son petiot. Sa réaction fut purement bestiale, barbare, écœurante : s’agenouillant et encerclant de ses bras le pauvre petit être afin de lui couper tout espoir de salut dans la fuite, puis sortant un mouchoir en papier de son sac coquet, elle a – j’ose à peine l’écrire – léché abondamment ses doigts pour les appliquer ensuite sur ladite tache afin de la combattre par sa salive avant d’essuyer le tout à l’aide du mouchoir susnommé. Eurk.

 

Mères, tendres mères, je vous en supplie ! Au nom de tous les enfants qui ont eu à subir cela et qui, jour après jour, doivent combattre ce souvenir plus douloureux encore qu’une fessée publique devant toute l’école, qui sentent encore sur eux l’horrible odeur qui leur collait à la peau et luttent toujours contre l’atroce souvenir surgissant parfois comme une irrépressible bouffée nauséeuse, cessez cette pratique infâme ! Je remercie le Ciel d’avoir voulu que ma maman à moi fût humaine et non néandertal, mais, par un élan de solidarité, je tiens à m’insurger contre cette pratique perverse, fétide, nazie et satanique !

 

D’ordinaire, je suis pour le dialogue et la prévention, mais il y a fort à parier qu’une part de ces mammifères primitifs reste sourde à toute prière. Car, dans ce cas de figure précis, la mère a adopté un état d’esprit la poussant à considérer sa progéniture comme une partie d’elle-même, sans conscience ni opinion, sur laquelle elle a tous les droits et dont la responsabilité envers elle fait passer le destin d’Atlas pour un boulot d’étudiant. Ça ne lui viendrait même pas à l’esprit de se dire « mais moi, si on me faisait ça, est-ce que je serais pas un peu contrariée la moindre ? ». Que pouic. C’est son papoose à elle, va lui contester son droit de lui baver dessus tout son soûl et c’est la maternité en général que tu insultes, outrage suprême, avec ta langue fourchue d’homme qui n’y connaît rien. Où ta langue de vipère de femme jalouse de son bonheur de mère. Et là, t’as pas fini de l’entendre.

 

Il appartient à l’ère moderne de faire un grand pas vers un avenir riant en combattant ces résidus gluants des cavernes avec la dernière énergie. Et s’il n’est pas possible de leur faire entendre raison, je propose de combattre le feu par le feu en infligeant à la coupable un châtiment à la hauteur du crime ; l’occasion pour les malheureux êtres traumatisés par cette pratique impie de toucher du doigt une légitime vengeance en remplissant de leurs postillons, les uns après les autres, un grand sceau lourd et profond, genre crachoir de saloon, que l’on suspendra une fois plein au dessus de la tête de la condamnée. Le bourreau, un sourire sardonique bien compréhensible caché sous la noire cagoule, maintiendra la chose en équilibre pendant la lecture de la condamnation ; et sous le regard d’un public ivre de vengeance, outré et assoiffé de justice, la sentence serait prononcée solennellement et la peine tomberait comme un couperet de justice divine. En joue… FEU !

Et PLAF !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s