Prescience

Publié: 5 février 2009 dans Anciens billets

Vous devez être deux, peut-être trois a l’avoir remarqué : hier, j’ai posté un billet que j’ai ôté peu après. Pas parce que j’ai reçu des menaces ou un gros paquet de fric pour le retirer, mais parce qu’à le relire après je ne l’ai pas trouvé terrible. Je ne suis pas en état de grâce question inspiration ces jours-ci, ça se sent. Or, lorsque j’ai pris la décision de tenir un blog pour mener le peuple vers la lumière et passer le temps au bureau, j’avais convenu avec moi même que je posterai des trucs quand je me sentirai inspiré, que je devrai fonctionner à la motivation, qu’il ne me servirait à rien de me forcer à écrire, que le blog a été créé pour servir l’homme et non l’homme pour servir le blog et que si je pouvais planter trois billets par semaine ça serait bien.

 

Et bien ce dernier point n’est pas facile. Et un peu en opposition avec le reste. Donc voilà, j’ai froidement décidé de retirer le texte incriminé, sans pitié et sans délai. J’ai frappé tout de suite, avant qu’il n’ait les yeux ouverts, pour qu’il ne se rende pas compte de son destin amer. C’était triste, un peu comme noyer des petits chiens, vous voyez ce que je veux dire, tout le monde a déjà noyé des petits chiens. Lorsque l’on écrit, on a l’impression de donner vie à quelque chose, on se sent la plénitude d’une femme enceinte, on fait naître une œuvre ; la retirer, c’est la dénigrer, renier ses efforts et son ouvrage et surtout, il faut ignorer les cris déchirants du condamné. Ça n’a pas été facile.

 

Le sujet du texte en question concernait la télé-réalité, chose que je ne supporte pas et qui m’inspire un chapelet de considérations aussi diverses que peu élogieuses. Je trouve que c’est un sommet de non réflexion doublé d’un ennui total, mais bâchons. Après tout chacun fait ce qu’il veut, moi je regarde bien le foot.

 

Et je ne sais pas si en Suisse on est plus voyeur qu’ailleurs, mais la pseudo télé-réalité ainsi que la vague people marche du tonnerre. Ça me consterne, mais si j’avais abordé ce sujet, c’était suite au visionnement d’une émission sur TVRL (la chaîne de télé lausannoise, ne riez pas, ça a au moins le mérite d’exister). Ça s’appelle « Une journée avec… » et le principe consiste à suivre une personnalité du coin qui raconte aux deux ou trois téléspectateurs de  TVRL les ficelles de son boulot.

 

Or, à la mi-janvier, l’émission s’est intéressée à Dany Gélinas, entraîneur du LHC (donc le Lausanne Hockey Club, pas le collisionneur de hadrons) qui a donc été suivi une journée durant. En l’occurrence, la journée où il s’est fait virer.

 

Il faut remettre les choses dans leur contexte : le LHC, c’est un peu le PSG du hockey sur glace (mais avec un bon public) : bonne équipe, beaucoup de talent, du pognon, pas de raisons que ça coince et pourtant ! Favori de la ligue nationale B depuis des éons, le pauvre club s’est toujours cassé les dents à la dernière, déclenchant l’ire de ses supporters et de ses propriétaires. Donc autant dire qu’entraîneur au LHC est un siège éjectable ; en outre, le coach n’était pas totalement en odeur de sainteté et un journaliste de « 24 Heures » s’était consciencieusement appliqué à le descendre en flammes à chaque occasion, à tel point que le public déployait durant les matchs des banderoles pour lui dire de la boucler. Arriva donc ce qui devait arriver, le zigue s’est fait virer. Durant l’émission. Certes, les dirigeants ont fait sortir les journalistes le temps de la fatale discussion, mais le pauvre Gélinas a dû encaisser une douche bien froide sous l’œil des caméras. Ce que j’ai trouvé quand même un peu sec. Et bien sûr, l’émission – tout de même sympathique, disons-le – n’a pas manqué d’être diffusée. « Revivez la journée où il s’est fait licencier ! »

 

Heureusement, personne ne regarde TVRL !

 

Ceci dit, ressasser ces histoires de télé réalité m’a davantage troublé que je ne l’imaginais, faute à mon esprit fragile. Cette nuit, j’ai rêvé de Loana. Souvent. Or, Loana, ce n’est pas exactement mon type ; on en est même assez loin. Et la voilà maintenant qui hante mes rêves, silhouette fantomatique se détachant de la brume et surplombant la cité oubliée de R’lyeh, me poussant pas à pas vers la folie.

 

Pire : ce n’était là qu’un avertissement me mettant en garde contre son retour à la une. Aujourd’hui, Loana fait son come-back dans le monde de l’information par une nouvelle capitale : on a retrouvé la potiche inanimée dans sa salle de bains. Elle aurait fait une overdose, ou pas. Avec des médicaments, ou autre chose. Elle a été retrouvée par une copine, peut-être, mais on n’est pas sûr. Elle avait des marques de coups, ou de contusions, à moins qu’elle se soit juste cassée la gueule. En bref, on ne sait rien. Mais ça suffit pour en faire un article.

 

Les jours sombres arrivent. Bientôt, les conjonctions stellaires aidant, l’avènement d’un nouvel âge impie sera décrété. Les abominations surgiront de l’oubli et Jennifer sortira un nouveau single. Ïa, ïa, Ph’nglui mglw’nafh Cthulhu R’lyeh Wgah’nagl fhtagn !

 

Publicités
commentaires
  1. Loggy dit :

    M’est avis que c’était Cthulhu sous les traits de Loana, ton rêve là. Tu devrais peut-être freiner la soupe à l’ail le soir.

    Petite angoisse de page blanche? Bwôôô, à quelle blogger ce n’est pas arrivé? C’est d’ailleurs généralement le prétexte à un article genre « Pas d’idées aujourd’hui »… Et la boucle est bouclée! Le peuple est content et les hourras retentissent du haut des balcons. Le monde est sauvé, une fois encore. ça fonctionne aussi pour d’autre sujet, note: politique, économie, etc. Le coup de l’esbrouffe, c’est vu et revu.

  2. labo80 dit :

    J’ai un peu tendance à confondre Cthulhu et Loana, les deux sont des créatures anormales qui s’ébattent dans l’eau, ça prête à la confusion. Mais Cthulhu n’a jamais fait dans la chanson, il faut lui laisser ça.

    J’ai grillé le joker « pas d’idée aujourd’hui » il y a peu, là je ne pouvais plus trop y faire appel… Tant pis, on se débrouille !

  3. Guenaude dit :

    J’adore ! excellent ! que dire de plus ?
    Mais Caliméro, prépare toi à une avalanche de commentaires haineux déposés par une horde de fans lausannois en colère, je viens de mentionner ton blog sur le forum du LHC, bon courage…

  4. labo80 dit :

    Ca se voit, j’ai mon compteur de visites qui vient de faire un gros bond en avant !
    Haineux ? Mais j’ai rien dit de mal ce me semble ! Enfin, on verra bien… J’accepterai les huées, me résignerai, avançerai courageusement vers la foule grondante et retirerai mes lunettes.
    Merci pour le tuyeau au fait, c’est toujours bien des idées de post !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s