Mesures vides

Publié: 17 mars 2009 dans Anciens billets

Alors qu’une initiative populaire demandant le retrait de son arme d’assaut à ce grand gamin attardé qu’est le suisse a été déposée a Berne et qu’une initiative parlementaire sur le même sujet a été écartée par le National, le débat s’enflamme et la Confédération y répond par du vent. Beaucoup.

 

Les traditions, c’est sacré. C’est pour ça qu’on doit garder notre fusil d’assaut, même si il cause des meurtres et des suicides, même si il dessert le pays, même s’il crée une affliction immense, même si le peuple n’en veut plus, même s’il ne sert à rien, même si la société rend cette pratique périlleuse. C’est aussi par tradition que l’on excise, lapide, viole et tue des femmes dans bien des pays, que l’on torture et abat des taureaux dans des arènes, que l’on chasse des baleines, des tigres… Ah non, dans ces derniers cas il y a aussi le profit qui entre en compte.

 

La tradition, donc. Même pas l’excuse des lobbies, des pots-de-vin ou du profit, non, rien d’autre que la fierté et la bêtise gratuite et aveugle de quelques vieux demeurés au pouvoir, trop âgés et formatés pour être en mesure de saisir la société actuelle dans son ensemble, ainsi que la stupidité atterrante et assumée de quelques jeunes nazillons suisses se proclamant d’extrême droite pour se donner un genre.

 

Et donc, alors qu’il semble sûr que le peuple devra trancher, le Conseil Fédéral, terrifié à l’idée que les citoyens puissent perdre le droit sacré de détention de leur arme et ainsi soumettre le pays à la menace d’une invasion du Mordor, a proposé diverses mesures et demandé à Ueli Maurer de se pencher sur la question. On est entre de bonnes mains. Echantillon des solutions envisageables :

 

Proposer des arsenaux dans tout le pays pour que les soldats qui le souhaitent puissent déposer leurs flingues. C’était pas déjà le cas ? Seulement certains cantons, ah bon ! Bon exemple de mesure qui veut paraître correcte en proposant un faux consensus mais qui n’en est pas moins inepte : est-ce qu’un cinglé qui veut faire un carton va laisser son arme à l’arsenal ? Est-ce qu’un type suffisamment sensé pour ne pas garder un flingue chez lui sera un danger pour les autres s’il se voit obligé de le conserver ? Nul.

 

Mieux évaluer si un soldat est apte ou non à détenir une arme. Proposée par les partis bourgeois, cette proposition puante définit la mentalité des partisans au maintien de l’arme à domicile : yaka faire ci, yaka faire ça. Pourtant il est très difficile de déceler le danger chez une personne, d’autant plus que beaucoup des soldats qui ont pété les plombs étaient très appréciés par l’armée qui ne se voyait pas les forcer à laisser leurs armes bien aimées à l’arsenal et encore moins leur expliquer qu’ils avaient été étiquetés comme potentiellement dangereux.

 

Ne pas laisser d’armes aux soldats qui ont un casier. Ah oui, très bien ! Et on en a beaucoup, des soldats déjà condamnés pour meurtre ? L’écrasante majorité des pioupious qui n’ont pas un casier vierge ont enfreint la loi pour consommation de cannabis ou excès de vitesse, cette mesure ferait rire si le sujet n’était pas sérieux.

 

Bien entendu, le débat a suscité avant tout un intense dialogue de sourds dont je vous offre en exclusivité quelques perles :

 

Andrea Geissbühler, UDC : « c’est l’homme le danger, pas l’arme ! » Lapalisse aurait été fier de lui. Laissons l’homme à l’arsenal !

 

Yvan Perrin, UDC : « nous vivons dans un monde où tous les citoyens ne sont plus dignes de la confiance que l’Etat leur accorde en leur confiant une arme ». C’est jute, tout à fait juste. On vit aussi dans un monde où l’on a inventé le téléphone ainsi qu’une curieuse machine ailée qui vole.

 

Theophil Pfister, UDC (je fais pas exprès) : « Il est inimaginable qu’un pays comme la Suisse renonce à la légère à sa culture. » Notre culture, c’est la désalpe, la poya, le combat de reines, la lutte suisse, le paléo, le Grütli, la fête des vignerons, tout ce que vous voulez, mais appeler l’arme à domicile de la « culture », c’est euh, c’est très UDC.

 

Ueli Maurer, UDC : « J’ai choisi la continuité et le retour au calme. » Moi, j’ai choisi de ne pas travailler et de gagner beaucoup d’argent.

 

Bref, la question est loin d’être réglée. En outre, poussé par un élan pessimiste, je deviens dubitatif quant à cette réforme réclamée à cors et à cris par le peuple souverain. J’ai le pressentiment qu’elle passera à la trappe, d’une manière ou d’une autre. Et si tel est le cas et qu’un nouveau massacre se produit, s’il doit toucher l’un des responsables du maintien de cette tradition débile, je jure que je serai le dernier à le plaindre.

 

Publicités
commentaires
  1. raph dit :

    Aaah, la culture suisse, les concerts de fass 90 le soir au fond des bois..

  2. labo80 dit :

    …ses joyeux trekking sur la Jungfrau, ses descentes trépidantes de la Kander, on aurait tort de dénigrer les traditions !

  3. TT02 dit :

    Oulala mais vous êtes trop trop fort en culture ! Vous pouvez garder des flingues chez vous ?

  4. labo80 dit :

    \o/
    Ca fait partie du patrimoine, avec le cor des Alpes et le caquelon à fondue.

  5. tica dit :

    excusez-moi du dérangement Labo, mais vous avez eu droit à un \o/ chez Raph, et on aimerait des précisions. c’est ici :
    http://www.bonpourtonpoil.ch/?p=1433#comments

    derniers comm.
    merci.

  6. labo80 dit :

    Ainsi soit-il, je chausse mes sandales, accroche ma lanterne au bout d’un long bâton de marche et me rends à l’adresse indiquée pour apporter la lumière de la sainte connaissance à vos esprits embrumés.

    Labo-qui-sait. Et qui aime bien faire sa star.

  7. prout dit :

    J’ai un ami qui a fait un carton dans une école et qui n’a pas de fusil à la maison. Et moi j’en ai un et je n’ai jamais tué personne…

    C’est grave ?

  8. Anonyme dit :

    Ouai je suis assez de l’avis de prout, avec quelques années de retard ! 🙂
    Le problème ce n’est pas l’arme. Si un cinglé veut faire un carton il prend sa voiture et fonce dans la foule et les poussettes sur le pont bel-air. On fait quoi, on dépose nos voitures à l’arsenal ? 😉

    Ce n’est pas l’arme qui incite à la violence. Sinon toutes les personnes possédant une armes auraient déjà fait un carton, sauf les plus solide mentalement. Partant de ce postulat, les remarques de certains de l’UDC paraissent moins bêtes qu’elles en ont l’air.

    Après est-ce que le mec qui fait un carton au modern l’aurait fait sans Fass90 à la maison ? Je ne sais pas, mais j’imagine qu’il n’y a pas lieu d’ouvrir le débat vu l’état actuel des choses.

  9. labo80 dit :

    Euhmmm… Alors voyons, de quoi qu’on cause là ?

    Ah oui. J’y suis. On rouvre le débat alors ou pas ? 😉

    Honnêtement, avec quelques années de plus au compteur, je suis presque d’accord avec vous. Je suis généralement contre l’idée d’interdire à tous ce qui pose problème entre les mains d’une minorité.

    Mais concernant le flingue, je continue à penser que c’est une mauvaise idée de le confier aux conscrits.

    Il est évident que le laisser à l’arsenal ne réglera pas tous les meurtres et les coups de folie, mais ce n’est pas ce qu’on demande à l’armée, on lui demande juste d’éviter d’armer les gens. N’importe-qui peut péter un plomb un jour. Même si au final ça n’empêche qu’un nombre restreint de tragédies, c’est déjà ça.

    Surtout, selon moi, nous n’avons pas de raison valable de garder l’arme au placard. J’ai peut-être complètement tort, mais c’est mon avis. Et finalement c’est ça qui importe à mes yeux : je n’ai jamais entendu un seul argument valable comme quoi l’armée a réellement besoin que le conscrit garde son arme chez lui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s