Monde du travail, me voilà !

Publié: 30 mars 2009 dans Anciens billets

Chaque seconde qui meurt me rapproche du moment fatidique où je serai mis à la porte à grands cris par le personnel de sécurité qui, sourd à mes pleurs, me traînera jusqu’à la rue pour m’envoyer bouler à coups de pompes dans le train dans le plus proche caniveau sous les quolibets de la foule. J’ai beau retourner le problème dans tous les sens, je ne vois pas vraiment de solutions ; hurler de ma petite voix grêle et affolée en m’accrochant aux meubles et aux portes me paraît aussi hasardeux que néfaste pour ma réputation.

 

Alors soit, optons pour la dignité, le mieux est sûrement de me résigner à affronter les salles d’attente bondées de l’Office Régional de Placement, de remplir comme il faut la grosse centaine de fiches de toutes les couleurs qui me sera remise et de suivre sans rechigner – et pour la troisième fois – la séance informative qu’ils nous collent à chaque fois. Et surtout, bien sûr, il va me falloir un dossier de candidature en béton, beau, propre et clair, actualisé, rénové, soigné, retravaillé, nettoyé, amélioré, lustré, brossé et ripoliné,  appelant d’une voix suave à être consulté puis adopté, incitant à une confiance aveugle et dégageant une délicate fragrance de jasmin et de lavande. Bref, un gros et beau tas de papier qui montre bien à tout le monde comme je suis un bon garçon.

 

Pour ce faire, ce ne sont pas les références qui manquent, il suffit de taper « recherche d’emploi » sur gougueule pour crouler sous les recommandations, les méthodes, les conseils, les démarches et tout le tremblement. Des sites très pros, efficaces et clairs, c’est à se demander comment on a encore des chômeurs. Et puisque la chasse au taf sera mon quotidien avant peu, autant poser par écrit le fruit de mes cogitations et de mes expériences dans ce domaine, ainsi ce blog, déjà une référence culturelle, théologique et mystique, deviendra en plus un vaste portail de l’emploi.

 

Je vous colle ci-après quelques conseils basiques pour monter votre propre dossier, des recommandations préliminaires à appliquer à la lettre pour avoir une chance d’attirer l’œil sec du Directeur en Ressources Humaines (DRH) et de le pousser à consulter votre demande plutôt que de la balancer directement à la corbeille avec un reniflement dédaigneux. Comme on peut déplorer un regrettable manque de rigueur de la part de l’auteur, je me permettrai d’ajouter quelques précisions.

 

CV : pour « Curriculum Vitae » et non pas « Crâne de Varan », on s’est tous fait avoir une fois.

Une photo récente : si possible de vous, même si ce n’est pas précisé. Le DRH se contrefout de votre cochon d’Inde.

Copies des certificats de travail : typiquement le genre de requêtes à formuler avant de quitter la boîte, les démarches ayant tendance à prendre plus de temps une fois que vous avez fait voler en éclats toutes les vitres du bureau des RH en claquant la porte.

Copies des diplômes et des certificats : là aussi, on parle des vôtres.

Liste des références : c’est là que vous mettez les numéros de vos copains (copines si vous vous adressez à une dame), en changeant les noms et les fonctions. L’occasion de se faire un peu mousser à bon compte, par exemple en glissant subrepticement un « Roger Federer » ou « Bob Morane » au sein de vos références. Evitez de citer Madoff.

 Echantillon d’écriture manuscrite (si précisé dans l’annonce) : Ce n’est pas bon signe, mais baste,  il faut s’y plier. Dans ce cas, joindre au dossier de candidature votre dernière liste de commissions. Toutefois, vous êtes bons pour vous dire que votre beau dossier innocent finira entre les mains d’un zélote mystique qui va analyser votre écriture sous tous les angles et déterminer que vous êtes plutôt fermé car vos « o » sont petits et secs, peu ambitieux car vous mettez trop bas la barre aux « t », pas assez appliqué car vos points sont décalés sur les « i » etc. Si vous n’êtes pas engagé, ce n’est pas forcément plus mal.

Lettre d’accompagnement : oui, ils font bien de le préciser ; si vous envoyez votre dossier, il faut quand même prendre en compte le fait que le DRH doit savoir pourquoi. C’est là qu’intervient la lettre d’accompagnement.

 

En plus de tout cela, il convient de connaître un point important, trop souvent négligé d’après mes sources : la présentation. Alors pour ceux qui ne le savent pas, voici en primeur une de ces petites astuces qu’il faut connaître, un tuyau subtil qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, pèse un certain poids dans la balance : un dossier soigné, bien présenté, lisible, aéré et complet sera plus attrayant qu’un gros tas de torchons chiffonnés, à moitié à l’envers, pleins de taches d’encre, de pinard et de café, avec des miettes, des couennes et un cul de joint au fond de l’enveloppe, le tout fleurant bon le tabac froid et l’urine de chat.

 

Autre chose, c’est toujours bien de préciser qu’on parle anglais. Alors let’s call it a day et bonne soirée, on reviendra prochainement sur d’autres questions que se pose cet être énigmatique et peu matinal qu’est le demandeur d’emploi.

 

(Propos ramassés ici : http://www.jobs.ch/fr/tipps/bewerbung/index.php. Je vous donne l’adresse, après vous en faites ce que vous voulez hein !)

 

Publicités
commentaires
  1. La Guenaude dit :

    Pourquoi tu ferais pas tes offres à l’affreux ? franchement j’en peux plus de ma cerpe de collègue…reviens Laboooo !

  2. labo80 dit :

    Si ça te dérange pas j’ai remplacé mon nom par mon pseudo dans ton commentaire, faut pas laisser d’indices quant à mon identité, Ils me recherchent, Ils me traquent !
    Ceci dit, je suis un peu dans la purée, certes, mais pas au point de regretter ce jour merveilleux où j’ai dit à l’affreux que je me tirais !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s