Courez, pauvres fous, courez !

Publié: 17 septembre 2009 dans Anciens billets

La question récurrente, ces jours-ci, concerne bien sûr la grippe A. Nous sommes dans l’attente d’un verdict, une attente insidieuse et tourmentante qui torture bien des esprits : dangereuse ou pas ? L’humanité est-elle condamnée à court terme ou dispose-t-elle encore de quelques semaines de bon ? Doit-on donner nos fortunes aux sectes pour sauver nos âmes ou peut-on encore dépenser notre argent dans la relance de l’économie ? La tension est palpable. On ne peut même plus tousser sans déclencher une vague d’angoisse et s’attirer des regards emplis de méfiance et de suspicion. Un avantage à en retirer étant qu’on peut avoir la paix rien qu’en simulant une bonne quinte de toux.

Mais que faire alors ? Parce qu’on a les jetons nous ! A force de lire qu’on va tous y passer, ça pèse un peu sur les nerfs et comme les renseignements distillées au compte-goutte par les feuilles de chou nous abreuvent d’informations contradictoires, on ne sait plus trop comment agir face à ce terrible fléau qui encore dernièrement a fait une victime en Nouvelle Calédonie voisine. Ah, l’étouffante et glaciale poigne de la peur !

Du calme, camarades. Respirez. C’est pas si grave, la grippe c’est pas marrant mais on s’en remet, au pire on passe une semaine au plumard à vomir ses tripes, à suer sang et eau, on a mal partout, des fois on meurt, mais sinon ça va. Pas de panique donc. Intéressons-nous de plus près à ce vilain virus, observons-le attentivement, regardons-le bien dans les yeux, étudions l’ennemi.

Les rares fois que l’on veut bien se montrer pragmatique en évoquant le sujet, on nous parle des symptômes : maux de gorge, toux, fièvre, douleurs aux articulations. La grippe, quoi. Alors si l’on s’en réfère au comique Suisse (un comique Suisse est un type pas très drôle qui généralement se déguise en femme) Marie-Thérèse Porchet mandaté par l’Office Fédéral de la Santé Publique pour distiller son message d’angoisse au Suisse tremblant devant son écran, lorsque l’on ressent ces effets, il convient de s’empresser de s’enfermer à double tour pendant des semaines chez soi en ne voyant personne sauf le prêtre et le médecin, ne jamais sortir, ou alors en groupes de malades agitant des clochettes pour tenir la foule éloignée, de porter un masque et de prier avec ferveur.

Pourtant, on l’a déjà dit, la grippe A n’est au final pas plus dangereuse qu’une grippe saisonnière. Il est gentiment admis par la population que les groupes « pharma » et autres spéculateurs du domaine de la santé ne voient pas d’un mauvais œil qu’un petit coup de parano vienne booster leurs ventes et le raisonnement est à peu près semblable du côté de la presse. Le gros danger est économique, une épidémie pouvant clouer pas mal de monde au lit, mais bon, à côté de la crise ça fait un peu poids plume quand même.

Ce qui est regrettable, c’est qu’à force de sauter d’un pied sur l’autre, on oublie un détail d’importance : l’origine du virus. Autant la grippe porcine que sa copine aviaire on pour origine très probable l’élevage industriel et curieusement, on évite soigneusement de trop s’étendre là-dessus.

Mais bon, ça aussi c’est rentable…

Publicités
commentaires
  1. Loggy dit :

    La grippe A c’est un peu comme votre blog en ce moment cher ami, on attend toujours la suite. 😉

  2. labo80 dit :

    Holà, on se calme dans le fond, ça vient !

    Ca y est, le public gronde ; les menaces et lettres anonymes ne vont plus tarder. Le tic-tac résonne, l’impatience grandit, les loups hurlent, l’ombre rampe, la tempête couve, les volets claquent, les feux s’éteignent. Et le pauvre Labo est toujours autant à la bourre. Vous devriez me comprendre, ami, vu la date de votre dernier billet sur votre propre blog (désolé, vous savez que j’ai en horreur la réplique facile, mais là c’était trop tentant).

    Mais je suis d’accord, j’ai négligé ces lieux d’ailleurs couverts de poussière. *Tousse* J’y remédie sur l’heure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s