Fêtons les Lupercales !

Publié: 13 février 2010 dans Anciens billets

A vos cartes de crédit, la Saint-Valentin approche ! La tant attendue fête des amoureux et du renouveau, des petits cœurs et des petits anges tout nus, des bisous et des mots doux, annonciatrice du printemps ! D’ailleurs vous n’aurez pas manqué de le remarquer si, entre deux cinglantes bourrasques de vent furieux charriant son lot de pluie glacée, vous avez trouvé le courage de lever vos yeux cerclés de givre vers quelque vitrine de fleuriste, parfumeur ou autre bijoutier : affiches criardes, paquets cadeaux, rubans, petites fleurs, cartes de vœux, corbeilles garnies, du bleu et du rose à la louche, tout est présent pour rappeler dans une grosse explosion pastelle l’avènement prochain de la fête des chouchoux et des pupuces. C’est pas comme si on avait une bonne excuse pour oublier.

À la base, les Valentin qui ont donné leur nom à la fête de la prétentaine sont d’antiques hommes d’église morts puceaux sous la torture qu’on a ensuite canonisé, lesquels ont mené on ne sait trop comment mais de façon assez ironique au menu amoureux à 69 balles qu’on enchaîne avec un ciné et une partie de jambes en l’air, sans oublier la babiole et le bouquet de fleurs pour l’entrée en scène. Comme quoi on a respecté les formes.

Donc la Saint-Valentin, c’est la fête des amoureux et de l’amitié, sauf que l’amitié on s’en tamponne. C’est vrai, faites le test : pointez-vous chez un pote en lui tendant un paquet joliment enrubanné et en lui souhaitant une joyeuse Saint-Valentin, il sera très certainement décontenancé. A l’inverse, retrouvez votre moitié avec un pack de kro et affalez-vous sur le sofa et en zappant sur Sport-Minute, il va y avoir de la baston.

Parce que la Saint-Valentin, dedieu, c’est important hein ! C’est pas comme Noël ! Noël, c’est pour les enfants, donc à moins d’en être ou d’en avoir, on peut se la jouer blasé ; la Saint-Valentin, elle, va plus loin : elle s’adresse aux adolescents et, surtout, à celles et ceux qui ont su le rester. C’est pour cela que l’on entend souvent des gens pourtant très bien dire « moi, je pardonnerais pas à Machin(e) s’il oubliait la St-Valentin ! ». C’est vrai, un cadeau, c’est tellement plus appréciable quand on le voit venir ! Lorsque l’on m’offre quelque chose, j’aime avant tout savoir que mon bienfaiteur s’est senti forcé, que ce n’est pas son idée, qu’il a longuement fait la queue pour ça, que plein de gens ont reçu la même chose le même jour, qu’il y a pensé parce qu’on ne parle que de ça pendant les pubs… C’est tout le sel de la Saint-Valentin et du cadeau qu’on n’offre pas pour faire plaisir, mais pour ne pas décevoir.

Et tant qu’à faire, demandez aux aficionados de la Saint-Valentin ce qu’ils pensent de Noël, la moitié d’entre eux vous répondront sans pouffer qu’ils trouvent ça trop commercial…

Publicités
commentaires
  1. La Ronce de Lausanne dit :

    Mais pourquoi donc tant de haine et de rancoeur à l’encontre de tout ce que l’on trouve de beau et pur sur notre belle planète ?

    Est-ce parce que cette année tu t’es vu obligé de te plier à la tradition mercantile alors que jusque-là tu étais tranquile ? Faut dire que même en laissant le cadeau de côté, le duo resto/ciné pour deux revient toujours plus cher que le duo bibine/téléfoot.

    Ou alors on fait une petite crise parce que justement, on rien reçu de sa chère et tendre ?

  2. labo80 dit :

    C’est marrant, ton commentaire a été placé d’office dans les indésirables… Ces machines sont tout de même dotées d’un instinct redoutable pour déceler les nuisances !

    En fait, tu as tout faux : je n’ai pas eu à mettre la main à la poche, pas plus que j’ai été déçu de ne rien recevoir de plus que l’amour et l’eau fraiche habituelle. De fait, on préfère éviter les dates imposées pour faire plus plaisir en préparant une ‘tite surprise.

    Ce qui me permet donc de me gausser grassement de ceux qui doivent casquer pour la saint-valentin…

  3. Mathilde Desonges dit :

    Cher Labo,

    Votre vision de cette « anecdotique » fête semble parfaitement convenir à son niveau. Cependant je note que vous souffrez d’une confusion qui pourrait vous porter un grand préjudice, allant du simple embarras au démontage de tête dans les règles, suivant qui se trouve en face de vous. En effet, les yeux givrés de la soussignée ont davantage remarqué que la couleur dominante des vitrines tirait sur le rouge vif, voir cramoisi, plutôt que le rose ou bleu pastel qui correspondrait davantage à une teinte annonçant l’arrivée d’un nouveau né (la couleur indiquant le sexe au cas où ce détail vous aurait également échappé).

    En voilà donc une chance que vous méprisiez cette fête et surtout que vous le déclariez haut et fort, car cela pourrait bien vous servir d’excuse (en bon lâche que vous êtes), le jour où vous vous présenterez à la porte de la chambre d’une jeune accouchée, un bouquet de roses rouges (symbole de l’amour passionné) à la main… Quelle délicate attention… qui sera certainement bien prise par le jeune mâle fier de sa nouvelle progéniture.

    Les us et coutumes en même temps ont s’en fichent complètement à notre époque.

    Enfin bref, je note tout de même, avec grand intérêt, que vous ne rechignez pas à mettre la main à votre bourse pour combler de joie le cœur de votre dulcinée, par de belles et attentionnées surprises transies d’amour. Je décèle encore en vous ici tout le sublime du gentleman que vous êtes. Votre amie actuelle a décidemment une chance outrageuse.

    Au plaisir de vous lire.
    Votre dévouée Mathilde Desonges

  4. labo80 dit :

    Chère amie, j’admire et loue votre aptitude à voir en ce billet le reflet d’un auteur gentleman, ce qui n’apparaît pas au premier coup d’oeil, et invite tout le monde à en faire de même.

    Votre remarque sur le rouge est en outre pertinente, je crois que le givre a faussé ma perception.

    Néanmoins, signalons que je ne suis pas près de me présenter auprès d’une jeune mère un bouquet de roses rouges à la main si je ne suis pas moi-même le jeune mâle fier que vous évoquez !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s