Du pain et des jeux

Publié: 31 mai 2010 dans Anciens billets

Je dois bien avouer que lorsque je me suis lancé dans l’élevage de billets sur ce blog, j’étais alors motivé par des rêves de gloire et de fortune qui ne se sont jusqu’alors que très modérément réalisés. Par exemple, et contrairement à ce que mes très légitimes ambitions me promettaient, je ne suis toujours pas un fêtard playboy bronzé et plein aux as sirotant des mojitos à Bora Bora.

La honte totale.

Mais où est ma faute ?

On pourrait épiloguer sans fin, mais rien ne sert de masquer la triste vérité : mon erreur – et j’en suis fier – a été de m’obstiner à octroyer à ce blog un ton rigoureusement éducatif et sérieux qui ne m’a jusque-là apporté la fidélité que d’une élite aussi méconnue que mésestimée. Le beau langage se perd, ainsi que l’envie d’apprendre et de savoir ; on s’enfonce à grande vitesse dans la fange crasse d’une indolence assumée et d’une confortable acculture qui nous décharge peu à peu de nos soucis d’humains  en faisant de nous des bêtes. Il est presque heureux que les générations précédentes – qui nous ont légué un monde aussi riche que prospère – soient aussi proches de la mort, car elle leur épargnera l’insupportable spectacle de notre déchéance.

En outre, il est futile de résister à cette douce euthanasie cérébrale qui aujourd’hui régit les jeunes générations et qui nous appelle à l’apathie, tel l’irrésistible chant d’affables sirènes dont le sourire enivrant et le bonnet D nous laisse désarmé et sans force. Je sais de quoi je parle : dernièrement, j’ai eu l’insigne honneur d’assister à un épisode de « Koh-Lanta », fleuron de la télé réalité dont le concept grandiose m’a laissé sans voix. Dire que j’ai si longtemps boudé ça !

Aujourd’hui converti à cette saine distraction,  je vais donc céder aux sirènes du profit effréné : puisque seule la télé réalité intéresse les sales jeunes et autres affreux délinquants, je veux pouvoir me targuer d’être le premier bloggeur à introduire ce brillant concept  dans ses pages. Huzzah ! Evidemment, ce procédé demandera de laisser une part à l’imagination, mais du moment que vous pouvez vous figurer une plage ensoleillée et des jeunes qui courent au ralenti, ça devrait faire l’affaire.

Le principe est un classique, mais efficace : on envoie un simplet musclé et une chaudasse bronzée sur une île déserte et ils doivent subsister par leurs propres moyens. Le premier des deux à avoir construit une villa avec piscine en y invitant des stars du rap et du X à tourner un clip devant les caméras de MTV remporte la première manche.

Présentations des candidats

Ladies first (merci d’imaginer une quelconque bonnasse en train de danser sur un jingle publicitaire M6)

Double lauréate du concours « miss lampe à bronzer » au Macumba, Lola est étudiante en sciences approximatives et rêve secrètement de devenir présentatrice au Salon de l’Auto. Athlète accomplie, elle a parcouru des distances infinies au guidon de son vélo d’appartement, pratique le lancer de poney et le « Tung-po », mélange entre une science traditionnelle de relaxation japonaise et la lutte grecque. Elle parle le français, l’espagnol de plage et le langage SMS, dispose d’une maîtrise MSN et d’un certificat Facebook. Ses hobbies sont la musique, la mode et le sport.

And on the other side

Aussi connu sous le nom de « DJ Punto » Steve est vendeur de voiture de jour et disc-jockey de nuit. Homme d’ambition et fonceur-né, il a déjà réalisé nombre de ses rêves, notamment en s’offrant un jacuzzi et une Porche Cayenne. Sportif avant tout, il consacre de nombreuses heures à suivre la Coupe du Monde, la Ligue des Champions, les tournois du Grand Chelem, le Tour de France et bien d’autres. Grand voyageur devant l’Eternel, il a relié à pieds Chambert-sous-Bregnins à Bregnins-sur-Chambert et a traversé à plusieurs reprises les larges steppes d’Ibiza au cours d’afters endiablées. Également connu dans l’évènementiel, c’est à Steve que le camping municipal de Bregnins-sur-Chambert doit son célèbre concours de T-shirt mouillé. Ses hobbies sont la musique, la mode et le sport.

Voilà, je vous laisse voter par SMS, ça coûte que 4 balles. Si vous êtes un mec, vous votez Lola parce qu’elle en a une belle paire, si vous êtes une femme vous choisissez Steve parce que vous pouvez pas blairer Machine. Question de logique quoi.

La télé réalité, en fin de comptes, permet de substituer aux héros imaginaires classiques (beaux, forts, intelligents, drôles) des héros bien réels et plus à notre niveau (beaux, forts, très cons, ne faisant pas exprès d’être drôles). On pourrait croire que c’est mieux, mais en fait non. Parce qu’au lieu de s’identifier à Jack Sparrow ou à Ian Solo, le spectateur lambda cherchera plus à ressembler à Steve ou Lola. Ce qui n’augure rien de bon.

On se retrouve après la pub.

Publicités
commentaires
  1. La Ronce de Lausanne dit :

    Ayé, Labo découvre les joies de la télé-réalité et le monde ne sera plus jamais le même.

    Bon on va te laisser le temps de digérer un peu tout ça, pour que ta vision du monde l’embrasse à nouveau dans son infinie plénitude et qu’une fois encore ta connaissance de la vie et de ses mystères te ramène vers cet état d’esprit proche de l’omniscience et de l’illumination. Zen, plénitude et grenouille dans la brume…

    Une fois que tu seras bien rasséréne, il sera temps de t’expliquer que dans l’absolut, Koh-Lanta est sans doute le concept le mois con de la télé-réalité… si si.

    P.S. : je vote Lola, même si je suis opposé au lancé de poney ^^

  2. labo80 dit :

    C’est peut-être le moins con, mais dans l’épisode que j’ai vu, deux ex-eaquo devaient se départager en gardant le plus longtemps possible un gros poteau sur la tête…
    C’était une lutte épique opposant Zongo-chasse-mammouth à Farouchka-la-faiseuse-de-feu qui s’est terminée, après sept jours et sept nuit de combat acharné, par la défaite de Zongo, dont la tribu à dû quitter la caverne de l’auroch.

  3. La Guenaude dit :

    Eh ben, il était temps que tu te mettes à la télé-réalité mon cher Labo ! t’as juste 10 ans de retard ! le « meilleur » reste à venir cet été avec l’ile de la tentation 4, 5 ou 6, un grand moment de télé ! En matière de bimbos et autres musclors surgonflés, tu devrais trouver de la matière pour un prochain papier !

  4. labo80 dit :

    J’apprécie la tournure « matière pour un prochain papier »… Le seul type de papier à mes yeux digne de la télé-réalité est celui que je stocke dans mes toilettes ! (Oui, la semaine de la poésie est ouverte, à vos crayons !)

  5. Dz Zen dit :

    Quelle tristesse, cher Labo, et quelle honte…
    Vous vous en prenez gratuitement (je n’ai pas écrit « gracieusement ») à ce qui nous reste de plus consolant après ce malheureux mardi, qui a vu le naufrage simultané (à 2 ou 3 heures près) des 2 dernières valeurs helvétiques. Vous aurez aisément deviné lesquelles, qui auront comme conséquences de libérer le dimanche qui vient, et de nous permettre (pour éviter d’autres désillusions) de prendre l’air bien des journées dans les semaines à venir.
    Ou encore, justement, de visionner les dernières oeuvres intelligentes (dont la hauteur de vue semble vous échapper) de notre société décadente.
    Votre seule excuse est d’avoir posté cette infamie un jour avant ledit naufrage.
    Mais fut-ce une prémonition?
    Bien à vous,
    Dr Zen

  6. labo80 dit :

    J’avoue ne pas avoir mesuré l’impact de mes paroles auprès du bon peuple cher Dr Zen, mais mon excuse résidera dans l’impossibilité d’anticiper les naufrages que vous évoquâtes. Mais nous nous consolerons en rapportant la coupe du monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s